Actualités

PLAN NATIONAL CANICULE - Vigilance JAUNE avec situation météorologique à surveiller

 
 
PLAN NATIONAL CANICULE  - Vigilance JAUNE avec situation météorologique à surveiller

Météo France prévoit un épisode persistant de chaleur sur le département des Alpes-de-Haute- Provence à partir du d’aujourd’hui, 10 août 2021 jusqu’au 12 août 2021 à 16 heures.

Sur les départements des Alpes-Maritimes et des Alpes-de-Haute-Provence, la vigilance canicule est de couleur jaune en raison de températures élevées et cette forte chaleur devrait s'intensifier les jours suivants.

Dans les Alpes-de-Haute-Provence
Les températures sont encore fraîches mercredi matin. Elles augmentent fortement en journée pour atteindre au maximum 36 à 37 °C sur la moitié ouest du département et localement jusqu'à 38°C dans la région de Manosque.
Les températures minimales des nuits suivantes sont de l'ordre de 18 à 20 °C.
Les températures maximales de jeudi et vendredi sont proches ou légèrement supérieures à celles que l'on attend demain mercredi, toujours sur la moitié ouest du département.

Dans ce contexte, la préfète des Alpes-de-Haute-Provence rappelle les recommandations éditées par l'Institut National de prévention et d'éducation pour la santé (INPES).

-    Boire beaucoup de liquide sans attendre d’avoir soif, sauf s’il y a contre-indication médicale ;

-    éviter les boissons alcoolisées ou à forte teneur en caféine (café, thé, cola) ou très sucrées, car ces liquides font perdre des fluides corporels nécessaires à la résistance à la chaleur ;

-    s’installer si possible dans un endroit frais, à l'air climatisé ou à l'ombre ;

-    éviter les activités et les exercices intenses à l'extérieur ;

-    se protéger du soleil, porter des vêtements légers, de préférence de couleur pâle, et un chapeau,

-    prendre une douche ou un bain à l'eau fraîche ;

-    se munir d'un climatiseur pour rafraîchir le logement, ou passer quelques heures dans un endroit climatisé pour aider le corps à contrôler sa température ;

-    penser aussi à prendre des nouvelles de votre entourage en particulier des personnes âgées ;

-    en présence d’une personne victime d’un malaise ou d’un coup de chaleur, appeler immédiatement le 15.

Pour les personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques :

-    mouiller sa peau plusieurs fois dans la journée ;

-    ne pas sortir aux heures les plus chaudes ;

-    passer plusieurs heures dans un endroit frais ;

-    manger normalement et boire environ 1,5 l d’eau par jour ;

-    consulter son médecin traitant afin de vérifier si les médicaments augmentent les risques en cas de chaleur accablante et demander les conseils à suivre ;

-    donner régulièrement des nouvelles à son entourage et si l’on ne se sent pas bien, lui demander de l’aide ou appeler le 15.

Pour les jeunes enfants :

-    prévoir une alimentation liquide suffisante ;

-    leur faire porter des vêtements légers ;

-    ne jamais les laisser seuls dans une voiture avec les fenêtres fermées.

Outils d'information

Une plate-forme téléphonique nationale, « Canicule info service » : 0 800 06 66 66 (appel gratuit), diffuse des messages de conseils et de recommandations et traite des demandes d’informations générales.

Adresses utiles

Site de la préfecture des Alpes-de-Haute-Provence : http://www.alpes-de-haute-provence.gouv.fr

Site du ministère des solidarités et de la santé : http://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/canicule

Site de Météo France : www.meteofrance.com

Site de l’Institut national de prévention et de l’éducation pour la santé : http://inpes.santepubliquefrance.fr

Site de l’Institut de veille sanitaire : http://invs.santepubliquefrance.fr

Site des ARS : www.ars.sante.fr

Site du Ministère du travail : https://travail-emploi.gouv.fr/sante-au-travail/prevention-des-risques-pour-la-sante-au-travail/article/chaleur-et-canicule-au-travail-les-precautions-a-prendre

Les décisions mises en œuvre par la préfète pourront être révisées en fonction de l’évolution des conditions météorologiques et des indicateurs de l’activité sanitaire locale.