Actualités

Comité interministériel des villes (CIV)

 
 
Comité interministériel des villes (CIV)

Depuis 1981 et la mise en place des programmes de Développement Social des Quartiers (DSQ), l’État a mis en place une politique et des actions visant à rétablir l’Égalité des chances dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville et à réduire les ségrégations sociales et ethniques auxquelles sont confrontés leurs habitants.

Malgré quarante années de politique de la ville, des difficultés continuent de se concentrer dans certains quartiers et la promesse républicaine s’y trouve écornée.

Le Gouvernement a décidé de lutter avec une énergie redoublée contre tous les freins à l’émancipation de chacun.

Le Comité interministériel des villes (CIV), incarnation de cette volonté présidentielle, a pour ambition de restaurer la République dans les quartiers et de parvenir à l’émancipation de tous leurs habitants.

Pour être à la hauteur de cette ambition nationale, 1 % du plan de relance, soit 1,1 milliard d’euros, va directement bénéficier aux habitants de ces territoires avec une priorité donnée à la jeunesse.

Au-delà de ces 1,1 milliard d’euros du plan de relance, des mesures nouvelles ont été arrêtées lors du CIV du 29 janvier 2021 pour porter l’effort de l’État sur les deux ans qui viennent à plus de 3,3 milliards d’euros.

Cette politique ne peut être menée à bien sans l’appui de toutes les forces vives de la Nation, que ce soit les maires, les présidents d’intercommunalités portant les contrats de ville, les parlementaires, les Conseils régionaux et départementaux ainsi que les principaux acteurs et partenaires de la politique de la ville.

C’est pourquoi, il a été décidé la mise en place d’un conseil territorial de la politique de la ville afin de présenter aux partenaires de l’État le contenu des mesures décidées lors du CIV du 29 janvier 2021 et d’acter un dispositif de suivi de leurs mises en œuvre. Ce conseil territorial sera un véritable lieu de dialogue entre les services de l’État, les élus et les acteurs de la politique de la ville et notamment les conseils citoyens représentant les habitants de ces quartiers prioritaires à Digne-les-Bains et Manosque.

Un point a été fait en Préfecture le mercredi 5 mai 2021 sur les thématiques relevant du plan de relance mais aussi sur celles dites « de droit commun » qui peuvent être mobilisées au bénéfice des habitants des quartiers prioritaires.

Y ont participé, que ce soit en présentiel ou par visioconférence, sous la présidence des Sous-Préfets d’arrondissement de Digne-les-Bains et de Forcalquier, Monsieur le Président du Conseil départemental, les parlementaires des Alpes-de-Haute-Provence ou leurs collaborateurs, les élus en charge de la politique de la ville de Durance Lubéron Verdon Agglomération (DLVA) et de Provence Alpes Agglomération (PAA), les services de l’État, la CAF, Pôle Emploi, le Conseil départemental de l’accès au droit (CDAD), les chambres consulaires, les sociétés HLMHabitations à loyer modéré Habitations de Haute-Provence, ERILIA et Famille Provence, la Mission Locale et les représentants des conseils citoyens de Digne-les-Bains et de Manosque.

Lors de cette réunion de mise en place du Conseil territorial de la politique de la ville, toutes les thématiques ont été abordées, de l’écologie à la réussite éducative en passant par l’insertion professionnelle des jeunes, le logement et le cadre de vie ainsi que la prévention de la délinquance.

Ainsi, dans le cadre de la thématique Logement et cadre de vie, il faut noter la mise en place d’une Opération programmée d’amélioration de l’habitat- Rénovation urbaine (OPAH-RU) au centre-ville de Manosque, un projet de rénovation urbaine d’intérêt régional sur l’arc sud de Manosque (Serrets, Plantiers, Aliziers), un Programme d’intérêt général-Lutte contre l’habitat indigne (PIG-LHI) à Digne-les-Bains et les opérations Cœur de ville dans ces deux communes.

Cette instance sera réunie trimestriellement pour faire un balayage rapide des actions en cours ou en projet dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) en mettant un focus particulier sur une d’entre elles dans chacune des thématiques retenues.