Actualités

Cérémonie départementale de la Sainte-Barbe

 
 
Cérémonie départementale de la Sainte-Barbe

Vendredi 4 décembre, à 18 heures, Violaine DÉMARET, préfète des Alpes-de-Haute-Provence, a présidé la cérémonie de la Sainte-Barbe à la direction départementale des services d’incendie et de secours de Digne-les-Bains.

La cérémonie s’est déroulée en présence de Delphine BAGARRY, députée de la 1re circonscription des Alpes-de-Haute-Provence ; de René MASSETTE, président du Conseil départemental ; de Patricia GRANET-BRUNELLO, maire de Digne-les-Bains ; de Pierre POURCIN, président du Conseil d’administration du SDIS04 et du Commandant Arnaud VAILLOIS, président de l’Union départementale des sapeurs-pompiers.

Compte-tenu des contraintes sanitaires actuelles, la cérémonie fut brève et sans public, mais d’autant plus forte et symbolique pour le nouveau directeur départemental du SDIS, le colonel Christophe PAICHOUX, autorité invitante. Nommé au 2 novembre dernier, il prend la suite du colonel Frédéric PIGNAUD.

Cette cérémonie départementale est l’occasion d’honorer les sapeurs-pompiers des Alpes-de-Haute-Provence. Elle permet de saluer l’engagement des sapeurs-pompiers, qu’ils soient professionnels ou volontaires et de souligner les valeurs d’altruisme, d’abnégation, de fraternité, de solidarité qu’ils portent au quotidien dans l’exercice de leurs missions.

Fête traditionnelle des sapeurs-pompiers, elle est l’occasion de rendre hommage à ceux d’entre eux qui ont disparu, mais aussi de mettre à l’honneur des sapeurs-pompiers méritants. Cette année, en raison des contraintes sanitaires liées à la pandémie COVID-19, cette cérémonie s’est limitée à un hommage rendu aux sapeurs-pompiers décédés en service commandé.

Violaine DÉMARET a procédé à la lecture du message du ministre de l’Intérieur avant que ne soient cités les noms des sapeurs-pompiers morts en service en cette année 2020. Marquant la fin de la cérémonie, des gerbes ont été déposées par les autorités présentes. 

Pour mieux comprendre la cérémonie

La légende de Sainte-Barbe est profondément ancrée dans le milieu des sapeurs-pompiers. Barbe serait née au milieu du IIIème siècle à Nicomédie, une ville d’Asie mineure. Martyrisée car elle refusait d’abjurer sa foi chrétienne, elle eut la tête tranchée et la foudre frappa son bourreau – son propre père, Dioscore - qui fut réduit en cendres. À partir de cet instant, elle fut associée à la puissance de feu, prise pour modèle de vie et invoquée pour la protection. C’est pourquoi tous ceux qui, par leur métier, sont exposés au péril des flammes et de la mort subite, ont pris pour patronne Sainte-Barbe. Venus réclamer son corps, mais ne connaissant pas son identité, les chrétiens demandèrent une « jeune femme barbare », d’où le nom de Sainte Barbe.

> message ministériel - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,34 Mb

> Liste des sapeurs-pompiers morts en service - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb