Actualités

Implantation d’un Centre Educatif Fermé sur l’ancien hôpital de Digne-les-Bains

 
 
Implantation d’un Centre Educatif  Fermé  sur l’ancien hôpital de Digne-les-Bains

Créé en 2002  par la loi Perben du 9 septembre, le Centre Éducatif Fermé (CEF) est une structure éducative offrant un programme soutenu d’activités pédagogiques, d’insertion scolaire et professionnelle dans le but de proposer une alternative à l’incarcération des mineurs.

Le placement propose aux jeunes, un cadre strict, tout en cherchant à construire avec eux un projet d'insertion à travers un enseignement adapté, et les aider à s’insérer dans la société.

Le CEF des Alpes-de-Haute-Provence sera porté par l’Association Départementale de Sauvegarde de l’Enfant à l’Adulte du 04 (ADSEA 04) et accueillera 12 garçons de 14 à 17 ans. Il sera situé sur l’emprise immobilière de l’hôpital de Digne-les-Bains, sur la commune d’Aiglun.

Fort d’un budget de 4 millions d’euros, le dispositif a été présenté à la presse le mercredi 31 mars 2021 par l’ensemble des partenaires réunis sur ce projet : Madame Violaine DÉMARET, Préfète des Alpes-de-Haute-Provence, Monsieur Benoit BELVALETTE, Directeur de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ),  Monsieur Franck POUILLY, Directeur du Groupement hospitalier de territoire (GHT), Madame Roselyne TOUQUET, Présidente de l’ADSEA et Damien SCANO, Directeur de l’ADSEA.

Ce nouveau centre sera opérationnel en 2023, et il permettra de créer près d’une trentaine d’emplois. De plus, d’autres retombées économique sont à prévoir avec la construction du bâtiment, l’entretien, la maintenance et les frais de fonctionnement.

Les avantages de ce terrain se trouvent notamment dans :

  • La non-proximité du voisinage
  • La proximité du chef-lieu du département et de son espace naturel accessible
  • La création d’un ensemble de services public et médico-social (Hôpital de Digne-les-Bains, Maison d’accueil spécialisée et Centre éducatif fermé)

Les jeunes en réinsertion contribueront également à la vie du territoire par le biais d’activités éducatives et d’insertion tel que le nettoyage des espaces verts, des travaux, des missions d’intérêt général.

La Préfète se félicite de l’aboutissement des démarches de localisation du futur CEF, qui va permettre de concrétiser ce projet d’intérêt général permettant « d’éviter la prison aux enfants »