Bilan de la prédation dans les Alpes-de-Haute-Provence

 

Le loup est revenu naturellement en France depuis 1992.

Il a progressivement colonisé le massif alpin français et progresse depuis quelques années vers le Massif Central,  les Pyrénées, et plus récemment, le Jura et les Vosges.

Cette recolonisation se manifeste notamment par de la prédation sur les troupeaux domestiques.

Depuis la réapparition naturelle du loup en France en 1992, les ministères chargés de l’agriculture et de l’écologie mobilisent des moyens importants pour accompagner les éleveurs. Des mesures de protection des troupeaux domestiques et d’indemnisation des dommages ont ainsi été mises en place.

Depuis 2004, l’ensemble des mesures de protection du loup et d’accompagnement des agriculteurs sont consignées au sein de plans d’actions nationaux établis pour une période quadriennale.

Le plan pour la période 2018-2023 constitue ainsi le quatrième plan national d’actions.

Le plan d’actions national 2018-2023

> Plan national d'actions 2018-2023 sur le loup et les activités d'élevage - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,55 Mb

Évolution de la prédation dans les Alpes-de-Haute-Provence

Chaque année, l'État indemnise les éleveurs victimes de la prédation par le loup, après constat des dommages occasionnés lors de chaque attaque. Le nombre d'attaques et de victimes concernées est suivi dans le temps, notamment au travers de la base de données Géoloup.

> Bilan provisoire de la prédation dans les Alpes-de-Haute-Provence à la date du 30 mars 2021 et comparatif avec l'année 2020 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,19 Mb

Agriculteurs en difficulté