Partage de l'espace pastoral

Les chiens de protection

 
 

Dans l’espace pastoral, les bergers peuvent avoir deux types de chiens :

  •  des chiens de conduite, spécialement dressés pour guider le troupeau en fonction des ordres émis par le berger ou la bergère,
  •  des chiens de protection (berger des Pyrénées également appelé patou, berger d’Anatolie, berger de Podhale, …) qui réagissent de manière autonome pour défendre le troupeau.

Le chien de protection est particulièrement destiné, dès son plus jeune âge, à protéger les moutons ou les chèvres avec lesquels il a grandi.

Le chien de protection du troupeau n’est pas éduqué pour l’attaque. Sa corpulence impressionnante et ses aboiements tiennent en respect les prédateurs. Il peut signaler sa présence par des aboiements très sonores sans pour autant chercher à mordre. Dès qu’il sent un danger, le chien de protection s’interpose entre l’intrus et le troupeau.

Le chien de protection ne remplace pas le travail du berger, mais il est un des moyens à sa disposition pour la protection du troupeau. Il travaille généralement de façon autonome et complémentaire par rapport au berger. Il est donc courant de rencontrer des chiens de protection travaillant en l'absence de berger.

 Dans certaines zones de pâturage ou au début des chemins de randonnée, de nombreux panneaux ont été installés comportant des recommandations en cas de rencontre avec un chien de protection :

en montagne … à vélo ... à proximité d'un parc ...

Voir le site de la DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement Auvergne-Rhône-Alpes pour accéder à toute la documentation concernant les chiens de protection (cliquez sur le dessin ci-dessous).