Partage de l'espace pastoral

L'espace pastoral

 
 

L’élevage pastoral hérite de traditions très anciennes de valorisation des terres et des pâturages qui tient compte des cycles saisonniers et des contraintes climatiques. Les troupeaux sont déplacés suivant les saisons pour laisser à la végétation le temps de repousser et pour aller chercher ailleurs l’herbe nécessaire à la nourriture des animaux.

Ainsi, d’octobre à juin, les troupeaux sont à l’étable, à la bergerie ou pâturent les parties basses de l’espace montagnard avec une occupation jusqu’à 1500 m d’altitude en fonction de la saison. De juin à octobre, les transhumances emmènent les troupeaux au-delà de 1500 m.

Alpage

L’activité pastorale en zone de montagne et dans les zones d’économie pastorale ou extensive utilise un espace pastoral qui est fréquenté par un grand nombre de personnes tout au long de l’année et notamment au cours de la période estivale. Ainsi peuvent cohabiter, en fonction de la période, des éleveurs, des bergers, des chasseurs, des randonneurs, des cyclistes, etc.

Lorsque l’espace pastoral est occupé par les troupeaux domestiques (ovins, caprins, bovins), il est important de respecter la quiétude des animaux et de ne pas avoir un comportement induisant un réflexe de défense de la part des chiens de protection des troupeaux domestiques (patou, ...).

Il est aussi essentiel de respecter quelques règles comme, par exemple, de ne pas laisser de détritus (reliefs de repas, objet détérioré ou inutilisable …) ou de ne pas nourrir les animaux sauvages.