Au volant, le téléphone peut tuer

 
 
Au volant, le téléphone peut tuer

En utilisant son téléphone pendant la conduite, un automobiliste détourne son attention et peut ainsi faucher du bout de ses doigts la vie d’un cycliste, d’un piéton, d’un autre usager de la route. Quelques secondes d’utilisation de son téléphone au volant peuvent suffire à faire basculer une vie.

Lire ou écrire un texto, un post sur les réseaux sociaux, ou seulement parcourir ses courriels, sont devenus des gestes anodins dans le quotidien de chacun. Ils peuvent cependant s’avérer dramatiques lorsqu’ils sont pratiqués en conduisant. Ces gestes obligent en effet à quitter la route des yeux au moins 5 secondes, soit une distance parcourue de 70 mètres en ville (à 50 km/h) et multiplient par 23 les risques d’accidents.

Ces dernières années, le téléphone est devenu l’une des principales causes d’accidents sur la route avec la vitesse et l’alcool. Près d’un accident corporel sur 10 serait lié à l’utilisation du téléphone en conduisant. 

> Vidéo : Smartphone et conduite – Attention danger

 

Chiffres clés sur l'utilisation du smartphone au volant

  • Téléphoner au volant multiplie par 3 le risque d’accident
  • Écrire un message en conduisant multiple par 23 le risque d’accident
  • Envoyer un message nécessite de quitter 5 secondes la route des yeux
  • Près d’un accident corporel sur 10 est lié à l’usage du téléphone au volant
  • 2 secondes au téléphone à 130 km/h équivalent à une distance d’arrêt de plus de 150 m

Le smartphone est le seul dispositif qui cumule les quatre sources de distraction qui peuvent détourner l’attention d’un conducteur : 

  • auditive (l’attention est détournée par ce que l’on entend), 
  • visuelle (l’attention est détournée par ce que l’on voit), 
  • physique (l’attention est détournée par ce que l’on fait), 
  • cognitive (l’attention est détournée par des pensées).

Les conseils

Pour éviter de téléphoner au volant vous pouvez suivre nos 10 conseils :

1. Débranchez...

La solution est radicale mais elle est efficace : éteignez votre portable ou mettez-le en mode « avion » avant de prendre le volant.

2. Ou passez en "Mode conduite"

L’appli Mode conduite répond pour vous lorsque vous êtes au volant. Une fois activée, votre téléphone se met en veille et un message de prévention est envoyé aux personnes qui essayent de vous joindre.

Téléchargez l'application Android "Mode conduite".

Sous iOS11, votre iPhone peut détecter quand vous êtes susceptible de conduire et empêcher les notifications. N'oubliez pas d'activer la fonctionnalité "Ne pas déranger en voiture".

Sous Windows Phone, vous pouvez aussi activer votre mode Conduite.

3. Mettez-le dans votre coffre

Vous avez peur de craquer ? Mettez toutes vos affaires (toutes, téléphone compris) dans le coffre de votre voiture ou le top-case de votre deux-roues. En plus, cela éloignera les voleurs à la tire.

4. Anticipez

Le coup de fil super urgent à votre boss, votre nounou, votre mère, c’est AVANT de prendre le volant (ou le guidon).

5. Déléguez !

Si vous êtes accompagné(e), demandez à votre passager de prendre la communication.

6. Faites une pause

Si vous voulez répondre à un appel, écouter vos messages, passer un coup de fil, lire ou écrire un SMS, profitez-en pour faire une pause. Bien sûr en vous arrêtant dans un lieu approprié et sécurisé pour soi et pour les autres (parking, aire de repos, place de stationnement, etc.). Sur l’autoroute, il faut s’arrêter sur les aires aménagées et jamais sur les bandes d’arrêt d’urgence. Même si on est témoin d’un accident, il faut utiliser le mobile à l’arrêt et en lieu sûr.

7. Calculez

Pensez à ce qui vous pend au nez si vous êtes verbalisé un téléphone à l’oreille ! 135 euros d'amende et 3 points de permis en moins.

8. Détendez-vous...

Vous avez manqué un appel, et alors ? Soyez positif : savourez ce moment de déconnexion ! Tous les appels téléphoniques n’ont pas (loin s’en faut et heureusement) un caractère d’urgence !

9. Méfiez-vous...

... de votre kit main-libres : téléphoner avec un kit est presque aussi dangereux que téléphoner sans. Ce n’est pas tant le fait de tenir le téléphone en main qui est dangereux, c’est la distraction causée par la conversation qui nous emmène « ailleurs » que sur la route.

Toutefois, vous pouvez papoter sans risque avec votre passager, car lui est dans la voiture et adaptera son comportement à la survenue de tout événement, ce qu’un interlocuteur éloigné ne peut pas faire.

10. Sauvez vos amis !

Assurez-vous toujours, lorsque vous appelez un proche, qu’il n’est pas en train de conduire. Et si c’est le cas, raccrochez !