Consultation locale pour la Police de Sécurité du Quotidien dans les Alpes-de-Haute-Provence

 
 
Consultation locale pour la Police de Sécurité du Quotidien dans les Alpes-de-Haute-Provence

Le lundi 13 novembre 2017, Bernard GUÉRIN, préfet des Alpes-de-Haute-Provence, a lancé la concertation locale pour la Police de Sécurité du Quotidien dans les Alpes-de-Haute-Provence à l’occasion de la réunion du Conseil départemental de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CDPRD).

À la suite de l’annonce du président de la République le 18 octobre dernier de la mise en place d’une police de sécurité du quotidien, le ministre d’État, ministre de l’Intérieur a initié une large concertation nationale qui a pour objectif de permettre à l’ensemble des policiers, gendarmes et partenaires locaux de donner leur avis et de mettre en avant leurs retours d’expérience sur le terrain.

Le ministre a demandé aux préfets de conduire la concertation dans les départements.

Ainsi, 16 ateliers ont été programmés sur l’ensemble du département des Alpes-de-Haute-Provence durant le mois de novembre. Par ailleurs, le préfet des Alpes-de-Haute-Provence a animé trois réunions de concertation à la gendarmerie et au commissariat de Digne-les-Bains et de Manosque.

   
   
2
DSC_0359_web
   

Le but de cette concertation est de provoquer une large réflexion, de susciter une émulation, pour faire remonter des propositions concrètes afin d’inventer la police de demain. L’ensemble des réflexions et contributions sera communiqué au ministre de l’Intérieur avant le 15 décembre prochain.

Par ailleurs, un espace numérique dédié a été mis à la disposition du public. Il permet de recueillir les propositions et les contributions des usagers. Ce site est accessible via l’adresse internet : http://www.alpes-de-haute-provence.gouv.fr/PSQ04

Suite aux résultats de cette concertation, de nouveaux dispositifs et de nouvelles méthodes de travail seront expérimentés, à partir de janvier 2018, dans une série de territoires reflétant la diversité du pays et de ses problématiques (quartiers urbains, zones péri-urbaines, territoires ruraux), dans l’hexagone et outre-mer.

Pour rappel, comme l’a indiqué Gérard COLLOMB, ministre d’État, ministre de l’Intérieur, dans son discours du 28 octobre à La Rochelle, la Police de Sécurité du Quotidien devra répondre à 5 grands objectifs pour renforcer l’efficacité des forces de l’ordre dans leur quotidien.

  • une police « sur-mesure » qui apportera à chaque territoire de métropole et d’outre-mer la réponse la plus adaptée pour restaurer la tranquillité ;
  • une police et une gendarmerie connectée pour plus d’efficacité et plus de facilité ;
  • une police respectée avec des agents mieux équipés et mieux protégés ;
  • une police partenariale qui travaillera avec tous. Les acteurs, publics ou privés, doivent travailler ensemble, et pas côte à côte ;
  • une police recentrée sur ses missions premières.