La surveillance et l'information de la population

 
 
La surveillance régionale des phénomènes sismologiques revêt plusieurs aspects scientifiques et techniques mais aussi historiques. L’information des populations est donnée par le Maire (DICRIM) et par le Préfet (DDRM et TIM).

> La surveillance

La prévention s’appuie sur la surveillance de la sismicité régionale à travers les études menées par les centres de recherche qui s’appuient sur les enregistrements des séismes locaux mais aussi sur des études sismotectoniques, sur la paléosismicité ou encore sur la sismicité historique. Cette connaissance permet de caractériser l’intensité des séismes susceptibles d’affecter le territoire, ainsi que leur récurrence. Un programme national de sensibilisation et d’incitation à la prise en compte de ce risque, le « Plan séisme » a été mis en œuvre sur tout le territoire de 2005 à 2010. Il a été suivi de la publication en 2013 d’un cadre national d’actions (dit « CAPRIS ») qui définit les orientations nationales en matière de prévention du risque sismique en France sur une période de 5 ans (2013-2017). Ce plan a été décliné en 2015 au niveau régional au travers d’un cadre d’actions  spécifique pour la période 2015-2018.

Le cadre d’actions régional pour la prévention du risque sismique s’articule autour de quatre orientations opérationnelles :

  • Orientation S.1 : Caractériser l’aléa sismique local sur les territoires à enjeu et aider à la hiérarchisation des actions de prévention
  • Orientation S.2 : Évaluer et réduire la vulnérabilité des ouvrages stratégiques
  • Orientation S.3 : Favoriser la construction parasismique et la réduction de la vulnérabilité
  • Orientation S.4 : Sensibiliser au risque sismique et se préparer à une crise

Sur le département des Alpes-de-Haute-Provence, l’audit de la vulnérabilité sismique de nombreux bâtiments et d’ouvrages d’art fera l’objet d’études prochaines, afin de caractériser leur vulnérabilité et d’envisager leur renforcement.

> L'information de la population

Le préfet et le maire partagent les actions d’information préventive, semblables pour tous les risques, destinées aux citoyens, aux scolaires, aux professionnels. L’analyse de toutes les catastrophes observées dans le monde confirme qu’une sensibilisation et une bonne information de la population sur le risque et les précautions à prendre permettent de réduire sensiblement le nombre de victimes et l’ampleur des dégâts. Cette action est d’autant plus importante que la faible occurrence des séismes dans notre région ne permet pas d’imprégner les mémoires.