Actualités

Réunion sur l’enjeu de l’emploi dans les « quartiers politique de la ville »

 
 
Réunion sur l’enjeu de l’emploi  dans les « quartiers  politique de la ville »

Le 10 septembre 2019, Amaury DECLUDT, secrétaire général de la Préfecture des Alpes-de-Haute-Provence, a présidé une réunion sur l’enjeu de l’emploi dans les « quartiers politique de la ville » (QPV). Il a réuni les partenaires du service public de l’emploi et les acteurs associatifs, en associant les élus locaux et les parlementaires.

Parmi les participants, M. Gérard ESMIOL, vice-président de Provence Alpes Agglomération, en charge de la Politique de la ville, et Armel LE HEN, vice-président de Durance Luberon Verdon Agglomération (DLVA), ont ainsi pu exprimer leur volonté d’avancer en faveur de l’insertion professionnelle des habitants des quartiers.

Ces quartiers sont définis nationalement par leur taux de pauvreté, avec près de 40 % des habitants en dessous du seuil de pauvreté (13 % hors QPV), et un taux de chômage de 2 à 3 fois supérieurs au reste du territoire.

Au cours des échanges, le secrétaire général a notamment rappelé que le taux de chômage a diminué dans les quartiers "politique de la ville" depuis 2015, mais que plus de 2 adultes sur 5 demeurent à l’écart du marché de l’emploi.

Il a également souligné que le Gouvernement est particulièrement mobilisé sur l’emploi et l’insertion des habitants de ces quartiers. En effet, Julien DENORMANDIE, ministre de la ville et du logement, a réaffirmé par la directive du 30 juillet 2019 les priorités pour la politique de la ville que sont l’émancipation par l’éducation,  la culture et l’emploi.

Cette réunion du 10 septembre a également été l’occasion de dessiner de nouveaux modes de coopération entre les participants. La politique de la ville est une politique partenariale.

Les participants ont réaffirmé la nécessité de renouveler et d’élargir les liens entre les acteurs pour contribuer à l’amélioration du quotidien des habitants des quartiers politique de la ville. Ces nouveaux modes de coopération se traduiront par la constitution des équipes territoriales de réussite républicaine dont les modalités ont été ébauchées par les participants.