Actualités

7ème anniversaire du service civique dans les Alpes-de-Haute-Provence

 
7ème anniversaire du service civique dans les Alpes-de-Haute-Provence

À l’occasion du 7ème anniversaire du service civique, la Directrice départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations, Mireille DERAY, a remis des attestations d’engagement à des jeunes volontaires du département en fin de mission.

3 jeunes volontaires bas-alpin mis à l’honneur 

– David DESOLE, volontaire en Afrique pour l’association Africa France Solidaire (Oraison) sur une mission d’ambassadeur de la sécurité routière à l’International ;

– Mathieu FRAISSE, volontaire à l’office de tourisme de Castellane pour réaliser la mission d’ambassadeur de « la fête du printemps et de l’Automne » ;

– Noemie CAVAILLE, volontaire à l’association départementale des animatrices et animateurs en gérontologie et animation sociale à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume pour réaliser la mission d’ambassadrice de l’association.

Cette rencontre a été ponctuée d’échanges d’expériences et de présentations des missions de volontariat dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Le service civique dans les Alpes de Haute Provence

Durant l’année 2016, 171 jeunes volontaires ont réalisés une mission de service civique, répartis entre une quinzaine de structures. 439 contrats de volontariat ont été signés dans les Alpes-de-Haute-Provence depuis le lancement du programme en 2010.

.Un engagement volontaire au service de l’intérêt général et de la cohésion nationale

Avec pour objectif de renforcer la cohésion sociale et la mixité sociale, le service civique offre aux jeunes de 16 à 25 ans, l’opportunité de s’engager au service des autres et de la collectivité par la réalisation de missions d’intérêt général et citoyennes.D’une durée de 6 à 12 mois, ces missions sont accomplies auprès d’associations, de collectivités territoriales, de services de l’État, d’établissements publics en France ou à l’étranger.Les volontaires interviennent dans 9 domaines d’actions : culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, santé, solidarité, sport, mémoire et citoyenneté, intervention d’urgence. Cet engagement donne lieu au versement d’une indemnité prise en charge par l’État, et d’un soutien complémentaire, en nature ou argent, pris en charge par la structure d’accueil, pour un total de 573 euros net par mois, ouvrant droit à un régime complet de protection sociale financé par l’État.